Justice économique.

Le Canada est aux pris avec la crise de la croissance des inégalités. Que l’on pense aux coûts du logement qui explosent à Vancouver, Toronto ou dans d’autres villes, ou aux conséquences de la mondialisation et des accords de libre-échange injustes qui en viennent à faire fermer des industries dans nos régions rurales, ou encore aux communauté autochtones abandonnées à elles-mêmes, sans logement et sans eau potable – les gens souffrent parce que l’économie ne fonctionne pas pour eux.

Read More
La nature même de l’emploi connaît des bouleversements. Les gouvernements libéraux et conservateurs n’ont pas suivi le cours de l’histoire.

Les lois du travail et les initiatives gouvernementales n’ont pas suivi le rythme de l’émergence des nouvelles technologies et du recours croissant aux contrats de travail à court terme. De plus en plus d’entreprises font appel à des travailleurs autonomes plutôt que d’embaucher des employés. Tout ceci mène à l’émergence d’un monde du travail plus précaire, surtout pour ceux qui commencent leur carrière.

Les plans et les stratégies de création d’emplois des gouvernements successifs ont échoué parce qu’ils visaient à créer des emplois du 20e siècle au 21e siècle. Nous avons besoins d’emplois d’avenir.

Je serai à la mesure des défis que nous aurons à surmonter lors du 21e siècle et j’aiderai à créer de bons et de stables emplois à travers le pays en :

  • Créant un programme de bons – et de stables – emplois, qui mènera à la création d’emplois à temps plein avec un salaire digne. Mon programme d’emploi visera le plein emploi, en mettant l’emphase sur le développement durable et sur la prospérité à long terme, et non sur des projets à court terme.
  • Offrant une stratégie d’investissement Canada d’abord qui protégera et agrandira notre régime de pension public. En limitant les investissements étrangers du Régime de pension du Canada, nous pourrons stimuler la croissance de notre économie et créer des opportunités de développement économique partout au pays.
  • Mettant un terme aux cadeaux faits aux entreprises.  J’empêcherai des compagnies comme Bombardier de prendre des plans de sauvetages issus des fonds publics et de les transformer en bonis pour leurs dirigeants. Nous pouvons dédier ces ressources à la création d’emplois et à l’octroi de services à la population, et non pour remplir les poches du un pourcent.
  • Rendant les milieux de travail plus équitables, en prenant des mesures pour mettre un terme au sous-emploi de la communauté LGBTQ+, des communautés autochtones, racisées, des personnes vivant avec un handicap et des femmes. Il est temps de raffermir les lois du travail et de protection des droits de la personne afin de nous adresser aux inégalités systémiques qui laissent plusieurs personnes sans accès aux mêmes opportunités.

Les investissements off-shore, l’automatisation et la montée du travail à bas-salaire, instable et précaire a laissé trop de Canadiens et trop de Canadiennes à eux-mêmes, avec de la difficulté à joindre les deux bouts. Tant dans les villes que dans les régions rurales, les inégalités sont en croissance.

Trop souvent, la croissance des salaires est insuffisante pour pallier à la hausse du coût de la vie, tel que la croissance du prix du logement et de la nourriture, et trop de gens finissent par travailler de longues heures en cumulant des emplois à temps partiel juste pour survivre.

On doit mettre sur pied des mesures qui aideront à soutenir des salaires justes en :

  • Instaurant une politique pour un revenu vital qui fait appel aux pouvoirs du gouvernement fédéral et aux différents programmes à sa disposition pour aider les revenus des ménages à suivre la hausse du coût de la vie.
  • Réformant notre système fiscal en faisant en sorte que les entreprises et les riches paient leur juste part, ce qui inclura un impôt successoral pour les millionnaires et les milliardaires ainsi que la lutte à l’évasion fiscale.

Les consommateurs Canadiens méritent un répit. Des années de concentration croissante du pouvoir des entreprises dans certaines industries clés ont laissé les Canadiens avec un plus haut coût de la vie, mais avec moins de services dans bon nombre de secteurs, tels qu’avec les télécommunications ou les médias.

Les mauvais accords commerciaux signés par les gouvernements conservateurs et libéraux successifs ont vidé nos communautés de bons emplois et ont blessé des pans entiers de notre industrie. Pendant ce temps, plus d’emplois ont été compromis par l’intimidation politique de dirigeants tels que Donald Trump.

Je freinerai le pouvoir des grandes entreprises et je donnerai un répit aux consommateurs en :

  • Rejetant les accords de libre-échange injustes qui mettent en péril nos emplois, ainsi qu’en adoptant une position ferme contre ceux qui s’attaquent aux emplois canadiens comme le fait Donald Trump.
  • Introduisant des critères d’évaluation plus serrés lors de prises de contrôle étrangères et en protégeant les consommateurs en luttant contre la concentration accrue des pouvoirs des entreprises.
  • Renforçant les lois sur la concurrence afin de protéger les consommateurs Canadiens du gonflement arbitraire des prix et de services de piètre qualité.

Un des meilleurs moyens de lutter contre la concentration des pouvoirs des entreprises est par l’investissement dans l’économie solidaire et dans le secteur public pour livrer des services essentiels. Les secteurs publics et communautaires peuvent améliorer le niveau de transparence tout en offrant les services sur lesquels les gens peuvent compter.

Je remettrai le pouvoir dans les mains des gens ordinaires en :

  • Créant une banque postale afin d’améliorer les services bancaires dans les communautés rurales, de réduire le nombre de Canadiens et de Canadiennes dépourvu de services bancaires, de réduire le coût des services bancaires et d’améliorer les services postaux;
  • Réduisant le coût des médicaments sous ordonnance en achetant les médicaments en gros par le biais d’une agence publique de distribution de médicaments. Trop de gens doivent choisir entre leurs médicaments et leur qualité de vie parce qu’ils n’ont pas les moyens de s’offrir les deux. En faisant preuve de leadership, on peut réduire ces coûts pour tout le monde.
  • Adoptant des initiatives vertes avec une nouvelle agence environnementale et énergétique qui aidera les familles et les régions afin de lutter contre les changements climatiques, et améliorera l’infrastructure énergétique pour les communautés rurales et autochtones.

Alors que les opportunités de carrière se limitent de plus en plus à ceux et celles qui obtiennent une éducation spécialisée, les diplômes et les certificats d’études sont plus importants que jamais.

Je m’assurerai que tout le monde ait accès au meilleur emploi disponible pour eux en :

  • Offrant la gratuité scolaire pour les études postsecondaires afin que personne ne soit limité à ce qu’ils peuvent se payer comme études;
  • Aidant les Canadiens et les Canadiennes aux prises avec des dettes d’études élevées en éliminant les intérêts sur les dettes d’études et en s’assurant que les étudiants et les étudiantes qui ont reçu un prêt d’études canadien n’auront pas à faire de remboursement avant qu’ils gagnent au moins 50 000 $ par année, plutôt que le 25 000 $ prévu actuellement. 

Le temps est venu pour que la classe politique priorise les moins nanti, les travailleurs et les travailleuses ainsi que la classe moyenne qui en arrache, plutôt que les riches et puissants.

Nous devons mettre l’intérêt public et non les profits à l’avant plan, grâce en changeant fondamentalement le fonctionnement de notre économie.

Nous lançons un mouvement, d’un océan à l’autre. Un mouvement pour la justice sociale, environnementale et économique, pour tout le monde. Grâce à votre appui, nous pourrons changer le cours de l’histoire.