Internal Party Democracy // Démocratie interne du parti

Our campaign is and has been about building a movement. A movement that is committed to working in solidarity with social movements, activists and grassroots party members. Canada’s NDP can and must build the solidarity that is needed on Canada’s left.

It’s time to give Canadians fighting for social justice a real political home they can be proud to be a part of, not just during election time, but in their work, care and labour at home and in their communities.

To do this, we need institutional change in our party. We cannot lose sight of our core democratic principles, or our responsibility to challenge corporate power or the ills caused by decades of Liberal and Conservative austerity.

The NDP must be driven by its members and be accessible to all. As leader, I can be counted on to carry our principles into power and make sure that members, new and old, social movements and activists from across the country set the agenda for an historic victory in 2019.

We will win in 2019 by listening to members, and empowering them to create a sea change in their own communities. We will win in 2019 by making it clear which side we are on.

Notre campagne s’articule autour du principe de lancer un mouvement. Un mouvement qui promet de travailler en solidarité avec les mouvements sociaux, les militants et les militantes et avec la base du parti. Le NPD peut et doit participer à renforcer la solidarité dont la gauche canadienne a besoin.

Le temps est venu de donner aux Canadiennes et aux Canadiens qui luttent pour la justice sociale un véhicule politique dans lequel ils et elles seront fières d’en faire partie, non seulement lors des élections, mais dans le cadre de leur travail et de leur vie quotidienne.

Pour ce faire, nous devons accomplir des changements institutionnels au sein de notre parti. Nous ne pouvons pas perdre de vue nos principes démocratiques ou la responsabilité que nous avons de nous assurer que les membres, les plus jeunes comme les plus vieux, les mouvements sociaux et leurs militant-e-s de partout au pays mettent sur pied un programme qui puisse nous mener à une victoire historique en 2019.

Nous gagnerons en 2019 en écoutant les membres et en leur redonnant le pouvoir d’engendrer des changements au sein de nos communautés. Nous gagnerons en 2019 en étant clair sur nos principes.

If we are to advance and build, we must start by listening and respecting the will of the party membership ensuring our platform and our policies are representative of the many different members that make up our party.

As leader of Canada’s NDP, I am committed to:

  • Reform the party’s electoral committee, to ensure that electoral platforms are based on party policy and the priorities of the membership. It is crucially important to trust our rank-and-file membership; to that end, the party’s Election Preparedness Committee will always include grassroots activists nominated by Federal Council from diverse geographical and movement backgrounds, ensuring that New Democrats see their values reflected on the campaign trail.
  • Regional policy meetings in between convention years to develop and work on policy and platform development.
  • Amend the candidate search guidelines to ensure accountability in the vetting process, including a liability statement; members whose candidacies are refused will be given a written decision signed by the National Director and adequate time to appeal. The vetting of candidates will be undertaken by a committee of party members who are democratically elected at the same time executive elections are held.
  • Ban unpaid internships within Canada’s NDP. Respecting our grassroots means also respecting positions and resolutions that have been taken and adopted by the general membership at federal conventions.  I support the majority-passed resolution from our Edmonton 2016 convention that calls for the banning of unpaid internships in all its forms. Unpaid internships and unpaid work in party offices is against our principles and against our various positions fighting for better working conditions and against the rise of precarious work.

Part of being a more open and democratic party also means ensuring that all members feel that they are able to participate in a way that is safe and accessible for everyone.

As leader of Canada’s NDP, I am committed to:

  • Mandating anti-harassment officers with at least one being non-male identifying to deal with instances of sexism and racism as part of worksite safety at federal office, and at all party events. These two officers will work to make sure that everyone feels safe to participate in the work of the party outside and during conventions. The NDP has always been the party of human rights, it is time that our internal policies reflect that.
  • Work to increase the participation of equity-seeking members, and commit resources to the Party’s existing Equity Committees and Commissions (NDPAPC, LGBTQ+ Committee,  NDYC, Womens’ Committee, PLWDC,  Ethnocultural Committee)  to fulfill their mandates. Equity Committees will have the full cooperation of caucus and staff to enhance meaningful participation by their community members.
  • Ensure that Indigenous reconciliation is central to our party by creating structures within the party that will further participation by different indigenous communities. In addition, each policy proposal must meet the principles laid out in UNDRIP and must comply with any related recommendations from the TRC.

Prioritizing, debating, and voting on policy resolutions are processes that should be opened up to the participation of all members, not just those who are able to overcome the often substantial economic and physical barriers to attend conventions.

As leader of Canada’s NDP, I am committed to:

  • Create spaces and mechanisms so that equity-seeking groups can participate to their full potential. As leader, I will make sure that the necessary mechanisms are created and put in place so that these groups will have the time and space to debate resolutions before conventions within their own groups and propose amendments that will be taken into account. I will do this first in consultation with equity-seeking groups to ensure self-identified needs are prioritized.
  • Ensure that the federal NDP is open and accessible to persons with disabilities, so that they can fully participate in party activities. Under my leadership, Canada’s NDP will be accessible to anyone who wants to make a difference and help build a better world. One of the surest ways to address the systemic issues facing persons with disabilities is to ensure that our party and our movement is an accessible place for everyone. Building a party that is more inclusive of the voices of persons with disabilities in party leadership roles, particularly surrounding issues of concern for disabled persons, is an important first step towards long-term problem solving.  

To do this, party policy will be amended so that:

    • All party meetings and candidate campaign offices would be required to be physically accessible to all members.
    • Captioning would be required for all party videos
    • Mandatory American Sign Language (ASL) or Quebec Sign Language (QSL) interpretation for party conventions and must be available for EDA nomination meetings, and annual general meetings when requested.
    • Any barriers created by costs related to disability incurred by candidates for nomination, and election candidates will be covered by the party, eliminating a barrier to participation in the political process.
    • Staff at NDP and MP constituency offices are representative of the diverse constituency of Canada, including persons with disabilities.

Engaging our party beyond elections means having a party connected to social movements and a party that stands in solidarity. Doing this will ensure both growth in our party and a principled approach to politics.

As leader of Canada’s NDP, I am committed to:

  • Engage our membership on a continuous basis beyond just fundraising and volunteer recruitment through direct engagement with party officers, members of parliament and the leader.
  • Build the capacity of everyone in our party by providing training in organizing and campaign skills on a more consistent basis and in communities across Canada; engaging existing and additional regional organizers to facilitate accessible training sessions.
  • Ensure that ridings have regular contact with regional representatives on council and include them in collective decision-making. EDAs are the basis of the grassroots element in our party and we must make sure that they are adequately represented at the decision-making table.
  • Work with provincial sections and grassroots organizers to produce training and engagement documents that are easily understood and encourages new members to engage with the party at every level.This will ensure that new members, who come to our party for many different reasons, will learn about our party’s commitment to systemic change and how our robust internal democracy works.

Si nous sommes pour aller de l’avant et de bâtir notre mouvement, nous devons commencer par écouter et respecter la volonté des membres du parti, en vue de nous assurer que nous ayons un programme et des politiques qui soient représentatifs des différents membres qui composent notre parti.

En tant que chef du NPD, je m’engage à :

  • Réformer le comité électoral du parti, en vue d’assurer que la plateforme électorale soit représentative des politiques et des priorités des membres. Il est important de faire confiance aux membres du parti, et à cette fin, le comité de préparation électorale doit inclure des membres issus de la base, nommés par le Conseil fédéral, de partout à travers le pays et de différents mouvements militants, en vue d’assurer que les néodémocrates et leurs valeurs soient représentés pendant les campagnes.
  • Tenir régionalement des réunions de politiques entre les années de congrès en vue de développer des politiques et des éléments de plateforme électorale.
  • Amender le guide de recherche de candidat-e-s en vue d’offrir de la reddition de compte dans le processus de vérification incluant une déclaration de responsabilité; les membres se voyant refuser de devenir candidats devraient recevoir une décision écrite et signée par le directeur ou la directrice nationale et se voir offrir une période pour aller en appel. La vérification des candidat-e-s se fera par un comité de membres du parti élus démocratiquement au même moment où se tiennent les élections de l’exécutif du parti.
  • Abolir les stages non-rémunérés au sein du NPD. Respecter les membres de notre base, cela veut aussi dire de respecter les positions et les résolutions adoptées par les membres lors des congrès fédéraux. J’appuie la résolution adoptée à la majorité lors du congrès d’Edmonton de 2016 en vue de bannir les stages non-rémunérés sous toutes ses formes. Les stages non-rémunérés et le travail non-rémunéré dans les bureaux du parti vont à l’encontre de nos principes et des positions que nous avons adopté en vue de créer de meilleures conditions de travail, et en vue d’abolir le travail précaire.

Être un parti plus ouvert et démocratique, cela veut aussi dire d’assurer que tous les membres se sentent aptes à participer dans un environnement sécuritaire et accessible.

En tant que chef du NPD, je m’engage à :

  • Mandater des officiers anti-harcèlement, et qu’au moins un de ces derniers s’identifie comme n’étant pas de sexe masculin, afin de gérer les cas de sexisme et de racisme au bureau fédéral et aux évènements du parti. Ces deux officiers travailleront afin de faire en sorte que tous et toutes se sentent en sécurité lorsqu’ils et elles participent au travail de notre parti entre et pendant les congrès. Le NPD a toujours été le parti des droits humains, et il est temps que nos politiques internes le reflètent.
  • Travailler en vue d’accroître la participation de groupes en quête d’équité, et mettre des ressources dans les comités existants du parti, pour que les différentes commissions (CANPD, Comité LGBTQ+, CPESH, Comité de participation des minorités visible, Conseil des femmes, JNDC) puissent remplir leurs mandats. Les commissions d’équité pourront compter sur la collaboration du caucus et des employé-e-s afin d’améliorer la participation des membres de leurs communautés.
  • Assurer que la réconciliation avec les peuples autochtones soit au cœur des priorités du parti en créant des structures au sein du parti qui aideront à améliorer la participation des différentes communautés autochtones. De plus, les propositions de politiques doivent être au diapason des principes de la DNUDPA et devront être alignées avec les recommandations de la Commission vérité et réconciliation.

La priorisation, les débats et les votes sur les politiques sont des processus qui devraient être plus ouverts à la participation de tous les membres, et non seulement ceux et celles qui peuvent se le permettre économiquement et qui peuvent se déplacer physiquement.

En tant que chef du NPD, je m’engage à :

  • Offrir des espaces et des mécanismes afin que les groupes en quête d’équité puissent participer à leur plein potentiel. En tant que chef, je ferai en sorte que des mécanismes soient proposés afin que ces groupes puissent débattre et proposer des amendements sur des résolutions avant les congrès au sein de leurs propres groupes. Je ferai cela en consultation avec les groupes en quête d’équité, afin que les besoins qu’ils identifieront soient priorisés.
  • Faire en sorte que le NPD fédéral soit ouvert et accessible aux personnes vivant avec un handicap, pour qu’elles puissent participer pleinement aux activités du parti. Sous ma gouverne, le NPD serait accessible à tous et toutes qui souhaitent faire une différence et aider à faire de ce monde, un monde meilleur. Faire de ce parti un endroit plus inclusif pour les personnes vivant avec un handicap est la première étape en vue de trouver des solutions aux problèmes auxquels elles sont confrontées.

Pour ce faire, la politique du parti sera amendée afin de :

  • Faire en sorte que les rencontres du parti et les bureaux de campagnes soient accessibles pour tous et toutes.
  • Sous-titrer tous les vidéos du parti.
  • Offrir l’interprétation dans le langage des signes pour les congrès du parti et les rendre disponibles sur demande pour les rencontres d’investiture et pour les assemblées générales annuelles.
  • Compenser toutes les dépenses financières d’un candidat ou d’une candidate  reliées à un handicap qui pourraient être un obstacle dans les élections ou les élections à la candidature, en vue d’éliminer une barrière à la participation au processus politique.
  • Faire en sorte que les travailleurs et les travailleuses du parti et de ses députés soient représentatifs de la diversité canadienne, incluant les personnes vivant avec un handicap.

S’assurer que notre parti soit engagé au-delà des élections, cela veut dire demeurer en contact avec les mouvements sociaux et avoir un parti qui soit solidaire de ces derniers. Ce faisant, nous nous assurerons de la croissance de notre parti et maintiendrons une approche politique ancrée dans des principes.

En tant que chef du NPD, je m’engage à :

  • Demeurer engagée avec nos membres sur une base continuelle au-delà du financement et du recrutement de bénévoles, par le biais d’un dialogue direct avec les officiers du parti, les députés et la chef.
  • Développer les compétences de tous et de toutes au sein du parti en offrant des formations en organisation de campagne de manière continue dans les différentes régions du Canada, tout en continuant de travailler avec les organisateurs et les organisatrices en place et avec ceux et celles que nous recruterons en vue de faciliter les séances de formation.
  • M’assurer que les comtés soient en contact régulier avec les représentants et les représentantes régionaux sur le Conseil fédéral et les aider dans le processus décisionnel collectif. Les associations de circonscription sont à la base du militantisme au sein de notre parti et nous devons faire en sorte qu’elles soient adéquatement représentées au sein du processus décisionnel.
  • Travailler avec les sections provinciales et les organisateurs de la base en vue de produire des documents de formation qui soient faciles à comprendre et qui encouragent les nouveaux membres à s’impliquer dans le parti à tous les niveaux. Cela permettra aux nouveaux membres, qui adhèrent à notre parti pour diverses raisons, d’apprendre  à propos de l’engagement de notre parti en vue de réaliser des changements systémiques et comment fonctionne le processus démocratique robuste au sein du parti.